Dépression

L'endométriose peut-elle causer une dépression ?

Les femmes atteintes d’endométriose ont un risque plus élevé de développer de l’anxiété, de la dépression et d’autres symptômes psychologiques.

Les facteurs psychologiques jouent un rôle critique dans la perception de la douleur et d’autres symptômes que l’on retrouve couramment dans l’endométriose. Ils peuvent également avoir un impact sur l’efficacité des traitements.
Il est important de souligner l’importance de reconnaître les symptômes psychologiques /psychiatriques chez ces patientes Les facteurs peuvent avoir un impact important non seulement sur la qualité de vie de ces femmes, mais également sur la progression de la maladie.

L’association entre l’endométriose et les troubles psychologiques a été rapportée dans plusieurs études, la dépression et l’anxiété étant les affections les plus courantes. L’incidence de ces symptômes est plus élevée chez les femmes atteintes d’endométriose que dans toute autre affection gynécologique.

Les femmes atteintes d’endométriose souffrent également généralement de douleurs pelviennes chroniques (DPC). Des études ont mis en évidence l’influence que la DPC peut avoir sur la qualité de vie et le bien-être psychologique des patientes. Des niveaux élevés d’anxiété et de dépression peuvent modifier la façon dont les femmes perçoivent leur douleur en réduisant leur tolérance à la douleur ou en augmentant leur sensibilité aux stimuli physiques en général.

Peu d’études ont étudié l’effet des facteurs psychologiques sur les résultats du traitement de l’endométriose. L’utilisation de traitements hormonaux tels que les agonistes de la gonadolibérine (GnRH) est efficace pour réduire certains  symptômes de l’endométriose, mais ils sont souvent associés à l’anxiété et à la dépression. Il semblerait que le traitement chirurgical tend a normaliser la perception de la douleur en général.

Les symptômes psychologiques sont importants et à ne pas négliger car ils peuvent avoir un impact majeur sur la vie des femmes.

Il est important de saisir l’occasion pour souligner l’importance d’une approche multidisciplinaire dans la prise en charge des femmes atteintes d’endométriose.

Une évaluation psychologique est recommandée afin d’identifier les femmes à risque de développer des symptômes d’anxiété et de dépression et de leur fournir un soutien psychologique adéquat.