Avec la baisse des hormones féminines (ménopause naturelle, précoce, artificielle en cas de cancer du sein, etc), il peut se produire une sécheresse vaginale, vulvaire (à l’entrée du vagin) qui occasionne des symptômes désagréables : comme un inconfort, des démangeaisons, des brûlures, des douleurs lors des rapports, voire des saignements, pouvant empêcher toute relation intime. Dans tous ces cas de figure, en absence de désir ou en cas de contre-indication à un traitement hormonal, il existe une possibilité de remédier à cette situation par un traitement par le laser co2 Monalisa: il produit un rajeunissement de la sphère vaginale entraînant une disparition des symptômes par une stimulation de la paroi vaginale et vulvaire qui provoque un afflux de vaisseaux sanguins, avec un épaississement des différentes couches du vagin, permettant une ré-hydratation et une lubrification naturelles.


Lors de toute intervention chirurgicale des cicatrices sont produites et les processus de guérison se mettent dès lors en marche pour résorber l’agression cutanée. L’aspect en est un aplatissement, et une diminution de la visibilité de la cicatrice. Pour différentes raisons, quelque fois, cette résorption ne se produit pas et les cicatrices sont très visibles, surélevées, boudinées, voire gênantes ou douloureuses: les chéloïdes. Le traitement par Laser Co2, peut les réduire dans une certaine mesure, sans emploi de crèmes ou médicaments.


RTS

L’endométriose, une maladie intime touchant une femme sur dix - RTS le journal

Endométriose: la fin d’un tabou

L’endométriose, une maladie intime touchant une femme sur dix - L'ILLUSTRÉ

HUG ouvre un centre d’endométriose certifié

Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) - TRIBUNE DE GENÈVE

Préoccupées par des symptômes d'inconfort tels que sécheresses vaginale?

Notre administration sera heureuse de vous contacter pour répondre à toutes vos questions: